-->
just a test image

Je te connais beau masque

Envolée jazz après une course à la cuillère électronique, à propos de masques dansants sous les dents.

 

Crdits :

Composition : Lonah

Sur une idée originale de Pierre Fortier

Texte : Raphaëlle Fortier

Guitare : Fabrice Levillain

Batterie : Romain Piegay

Basse : Vincent Liard

Poupées cirées / vernies comme des souliers
Dont j'ai perdu le goût / de tirer sur les joues
Un peu blasée / je me trouvais
A démordre d'un fil / les ourlets boudinés
D'une moue débile

Mais voilà toi/ il y a un masque sous ton masque
Et j'aurais dû m'en douter / à regarder
Ta pudeur qui se cabre / et danse sous les néons
C'est un animal furieux / épris de vieux démons

Arracher ton masque en riant
serait peut-être imprudent


Je perds le Nord / mes mains t'implorent
A bas - A bas - A bas - les - bas les -bas les pattes

Plus près encore / mon coeur t'adore
A bas - A bas - A bas - les - bas les -bas les masques

(je suis) juste au bord / d'un volcan qui dort
A-t-on jamais - jamais vu un masque dans une (la) tombe



Ton âme bleue m'a cramé les synapses
Je n'ai plus de nerfs intacts
Et je vacille, je vacille dans les rues grises
A la recherche d'une horloge / qui ne détraquerait plus
Le temps qui passe, les amours lacés, las, hélas,
Les remords d'une belle mort, je te connais beau masque

Le temps qui passe, les amours las, hélas,
Remords d'une belle mort, je te connais beau masque

Je te connais, je te connais, je te connais,
Je te connais beau masque